Permalink to Les lettres à Simenon : une étude sur les effets de la fiction sur les lecteurs

Les lettres à Simenon : une étude sur les effets de la fiction sur les lecteurs

Malgré une œuvre qu’il s’est efforcé de rendre plus « littéraire » après ses débuts dans le roman populaire des années 1920, Georges Simenon reste pour beaucoup l’auteur policier à succès, le créateur de Maigret et le « phénomène littéraire » capable d’écrire jusqu’à dix romans par année. ( 1 ) En 2013, selon l’Index Translationum de l’UNESCO, il est le troisième auteur de langue française le plus traduit dans le monde, après Jules Verne et Alexandre Dumas. Ses romans – près de 200 – sans doute parce qu’ils font partie des œuvres jugées trop « commerciales », trop « populaires », trop nombreuses ou trop facilement identifiables à un genre, sont parmi les moins représentés dans les études littéraires.